Le cépage "Romorantin"

Actualité des vendanges oblige, “La Grenouille” ne pouvait pas ne pas parler de ce cépage qui constitue l’une des richesses originales de notre terroir. 
Le cépage «Romorantin» a été introduit chez nous à l’initiative de François 1er qui le fit venir de Bourgogne et planter près de Romorantin en 1519. Il est issu d’un croisement entre le «Gouais» blanc et le «Pinot Teinturier» selon des analyses ADN réalisées par des chercheurs de l’université de Californie à Davis ; il est aussi appelé Gros Pinot de La Loire. 
Le «Gouais» est l’un des plus anciens cépages connus, puisque, signalé au Moyen-âge, il aurait été introduit en France par les Romains (venant de Croatie). 

Cépage Romorantin
Le cépage «Romorantin» ne se rencontre plus que sur l’Appellation Contrôlée «Cour-Cheverny» et n’est actuellement cultivé nulle part ailleurs ; il ne produit que des vins blancs. 

Ce cépage, dont le nom n’est pas commercial, gagne en complexité et en qualité après quelques années de conservation. L’A.O.C. Cour-Cheverny est exploitée sur 58 hectares et forme une enclave au milieu de l’A.O.C. Cheverny. 




Benoît Daridan
Nous avons rencontré Benoît Daridan (La Marigonnerie à Cour-Cheverny) dont la cuvée 2007 – A.O.C. Cour-Cheverny vieilles vignes a obtenu en avril 2009 la médaille d’or au concours départemental des vins. Les Daridan sont vignerons de père en fils depuis plus de 5 générations et exploitent 14 ha de vignes, dont 3 plantés en « Romorantin » il y a 50 ans par Gilbert Daridan, aujourd’hui âgé de 89 ans, qui était très fier de nous montrer les superbes grappes attendant d’être cueillies. Bravo à cette famille qui perpétue la tradition ancestrale avec bonheur et simplicité. 

Le Héron - La Grenouille n° 5 - Octobre 2009