Olivier COURTEMANCHE, un courchois chez les Pygmées

Olivier Courtemanche exerce le métier de guide accompagnateur. Pas aux environs de Cour-Cheverny où il réside parfois dans sa maison de famille, mais en Centrafrique. 
Il existe encore en Afrique des contrées hors des circuits touristiques habituels. Olivier a effectué de nombreux séjours chez les Pygmées de Centrafrique depuis 1992. Olivier Courtemanche : « lors de mon dernier voyage chez les pygmées,  j’accompagnais six touristes et une équipe de France 2 s’était jointe à nous. 
Le reportage « Un monde Pygmée » qui s’en est suivi a été diffusé le 19 juillet dernier dans l’émission « Envoyé spécial ». Ce type de tourisme dit « équitable et solidaire » (ou ethnotourisme), se veut très respectueux des populations rencontrées. Une partie du prix payé par les touristes (6 %) est affecté à l’amélioration des conditions de vie des autoctones (construction d’écoles, de puits et autres fournitures...). 
Les touristes sont avertis que les conditions de leur voyage peuvent être physiquement éprouvantes. Il faut d’abord naviguer 200 km vers le sud de la Centrafrique avant d’apercevoir un pygmée, puis entrer dans une forêt chaude et humide (90 % d’hygrométrie). Au passage, attention aux serpents et aux insectes... 
Olivier COURTEMANCHE (à dr.) dans "son" monde Pygmée
À la suite de la diffusion du reportage sur France 2, Olivier a été contacté par « Médecins Sans Frontières » (MSF) qui soigne habituellement les pygmées du nord du Congo, mais ne bénéficie pas de visas pour entrer en Centrafrique. Actuellement, les pygmées de Centrafrique se rendent à pied jusqu’au dispensaire de MSF au Congo, à deux jours de marche, pour se faire soigner. 
Les Pygmées sont pacifiques, attachants et très accueillants. Ils peuvent vivre en autarcie dans la forêt et, selon leurs dires, il ne leur manque que le tabac et les vêtements... et encore : s’ils portent des vêtements, c’est seulement par égard pour les étrangers... Ils se soignent couramment avec ce que la nature met à leur disposition, d’après un savoir qui leur est transmis par tradition orale. Ils montrent quelques-uns de leurs secrets au groupe d’Olivier.  Quinze mille pygmées vivent dans cette forêt. 

Olivier Courtemanche : « Mes prochains voyages : chez les Mentawaïs de l’île de Sibérut, à l’ouest de Sumatra (Indonésie). Puis en janvier 2013, une autre expédition chez les pygmées de Centrafrique qui nous mènera à la frontière du Cameroun, dans une réserve de gorilles au dos argenté, où vivent aussi des éléphants de forêt, différents des éléphants de savane. À son retour, Olivier parlera certainement de ses rencontres à « La Grenouille » qui l’écoutera attentivement et vous répètera tout !



La Grenouille - La Grenouille n° 17 - Octobre 2012